Citations 4

Al1.be : Michel Audiard

 

 

Quelques dialogues de Michel Audiard :

 

Quand un type comme ça se retire y a pas de place à prendre, c'est la fin d'une époque...

 

Comme il le déclarait en riant :

 

"Vivant, je veux bien être modeste, mais mort, il me paraît naturel qu'on reconnaisse mon génie"

 

Pile ou face

 

On ne devient pas flic... on finit flic...

 

On peut appeler ça des femmes, mais ce sont plutôt des caractères.

 

Les grands mots mettent toujours la vraie modestie à rude épreuve.

 

La justice c'est comme la sainte vierge, si on ne la voit pas de temps en temps le doute s'installe...

 

Le Pacha

 

Je pense que le jour où on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner.

 

Tout le monde parle d'infarctus, de cirrhose, de cancer.

Moi, je dis que la pire maladie des hommes c'est de donner tout son amour à une seule bonne femme.

 

Les bastos, c'est plus facile à donner qu'à recevoir. Je suis sûr que t'avais jamais pensé à ça.

 

Quand on parle pognon, à partir d'un certain chiffre, tout le monde écoute.

 

100.000 dollars au soleil

 

Quand les types de 130kgs disent certaines choses, les types de 60kgs les écoutent.

 

Dans la vie on partage toujours les emmerdes, jamais le pognon.

 

Quand les passions s'en mêlent, il n'y a plus de types solides.

 

Maigret et l'affaire Saint-Fiacre

 

T'as pas tellement changé.

Les yeux bleus, ça conserve.

 

La culpabilité d'un seul n'exclut pas la responsabilité de tout le monde.

 

Je sais que la bière fait grossir et que je devrais y renoncer. Mais j'ai préféré renoncer à la coquetterie.

 

Ne nous fâchons pas

 

Giselle : Qui c'est ces types ?

Antoine : Des représentants.

Giselle : En quoi ?

Antoine : En souvenirs !

 

Le Colonel : Cette petite mécanique sportive dehors... Elle est à vous ?

Jeff : Non !... C'est à moi.

Le Colonel : C'est bien une quatre places ?

Jeff : Oui, une quatre places.

Le Colonel : Alors, je ne m'explique pas du tout la raison pour laquelle, cette nuit, un de mes camarades a été obligé de voyager dans le coffre !

Antoine : Ah ! Et si je vous présentais les choses dans l'ordre ?

Le Colonel : Je ne doute pas que vous les présentiez dans un ordre impeccable. Mais quel que soit cet ordre, je crains que vous aboutissiez inéluctablement à Johnny dans le coffre !

Antoine : Évidemment, si vous tenez absolument à commencer par la fin, la conversation va tourner court...

Jeff : Ce serait bête.

Antoine : Écoutez, vous allez rire. Enfin je veux dire, vous allez comprendre : votre petit jeune homme rentre par la fenêtre, d'un seul coup, comme ça, avec son joujou dans les mains. Bah... Mettez-vous à ma place... C'était lui ou moi, non ? Ajoutez à ça la mauvaise humeur... Parce que, attention Colonel, je suis pas meilleur qu'un autre... Ça... Heu... Je vous l'accorde.

Le Colonel : Effet de surprise... Instinct de conservation... Vous avez les statistiques pour vous !... Je m'incline.

Jeff : Eh ben tu vois, dès qu'on ne parle plus à des primaires, tout devient lumineux !

 

Je critique pas le côté farce mais pour le fair-play, y aurait quand même un peu à redire.

 

Le flinguer comme ça de sang-froid, sans être tout à fait de l'assassinat, y aurait quand même comme du cousinage!

 

Beau jeune homme, il doit pas être loin de ses 75 kilos.

J'l'ai pas pesé !

Dans ces poids-là j'peux vous l'embaumer façon Cléopâtre, le Chef d'Oeuvre Egyptien, inaltérable !

Mais on vous demande pas de conserver, on vous demande de détruire !

Haa ! Heu... j'vous proposerais bien le puzzle "congolais" : 32 morceaux plus la tête. Ou alors le cubilot de Vulcain : 10 tonnes de fonte, quinze-cents degrés, et vot' petit jeune homme se retrouve en plaque d'égoût ou en grille de square.

Non, non ! Ni en poignée de porte, ni en lampadaire, c'que j'veux c'est plus le voir, là !

Mon ami tient un commerce.

Ha, bon !

 

En cinq ans, pas un mouvement d'humeur ! Pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre !

Et puis d'un seul coup : crac, la fausse note, la mouche dans le lait ! Ah, je te jure que ça m'a secoué, oui !

 

On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot!

J'en connais un autre qui consiste à prendre les grandes blondes pour des imbéciles!

 

Les tontons flingueurs

 

Ecoute, on te connaît pas. Mais laisse-nous te dire que tu te prépares des nuits blanches, des migraines, des nervous breakdown, comme on dit de nos jours...

 

Non mais t'as déjà vu ça ?

En pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec !

Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul.

Au 4 coins d'Paris qu'on va l'retrouver éparpillé par petits bouts façon puzzle...

Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... j'ventile...

 

Mais y connaît pas Raoul ce mec. Y va avoir un reveil pénible.

J'ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter qu'le sang coule mais maint'nant c'est fini !

Je vais l'travailler en férocité ! L'faire marcher à coup d'latte, à ma pogne je veux l'voir !

Et j'vous promets qui demandera pardon ! Et au garde-à-vous !

 

Oui, surtout avec Papa...

Il ne comprend rien au présent, rien au passé, rien à l'avenir, enfin rien à la France, rien à l'Europe, enfin rien à rien...

Mais il comprendrait l'incompréhensible, dès qu'il s'agit d'argent...

 

Patricia, mon petit, je ne voudrais pas te paraître vieux jeu et encore moins grossier...

L'homme de la pampa parfois rude, reste toujours courtois...

Mais la vérité m'oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu !

 

Et un moment d'anthologie (juste une partie) : la scène de la cuisine ou plusieurs fichiers de cette scène

 

Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît...

 

Quand ça change, ça change, faut jamais s'laisser démonter...

 

Bougez pas, les mains sur la table...

J'vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours...

Si ces messieurs veulent bien m'les confier...

 

Au fond maintenant, les diplomates prendraient plutôt l'pas sur les hommes d'action, l'époque s'rait aux tables rondes et à la détente...

 

On s'risque sur le bizarre? Ça va rajeunir personne...

 

J'y trouve un goût d'pomme...

Y en a...

Vous avez beau dire... Y a pas seul'ment que d'la pomme, y a aut'chose...

Ca s'rait pas des fois d'la bettrave...

Si... Y en a aussi....

 

Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages

 

J'ai bon caractère mais j'ai le glaive vengeur et le bras séculier. L'aigle va fondre sur la vieille buse.

Ca c'est chouette comme métaphore.

C'est pas une métaphore, c'est une périphrase.

Ah fais pas chier.

Ca c'est une métaphore.

 

La connerie à ce point-là, moi, j'dis qu'ça devient gênant!

 

Un pigeon, c'est plus con qu'un dauphin, d'accord... mais ça vole...

 

Une fille qui fait 95 de tour de poitrine et 32 de tour de tête ne peut pas être vraiment mauvaise.

Elle peut seulement être légèrement sotte.

 

Messieurs, si je vous ai arrachés à vos pokers et à vos télés, c'est qu'on est au bord de l'abîme. La maladie revient sur les poules. Et si j'étais pas sûr de renverser la vapeur, je vous dirais de sauter dans vos autos comme en 40. Le tocsin va sonner dans Montparnasse. Il y a le cholera qu'est de retour. La peste revient sur le monde. Carabosse a quitté ses zoziaux. Bref, Leontine se repointe...

Bon, je récapitule dans le calme : on la débusque, on la passe à l'acide, on la dissout au laser et on balance ce qui reste dans le lac Daumesnil.

 

Le cave se rebiffe

 

Pour une fois que je tiens un artiste de la Renaissance, j'ai pas envie de le paumer à cause d'une bévue ancillaire.

Une quoi?

Une connerie de ta bonniche...

 

Depuis Adam se laissant enlever une côte jusqu'à Napoléon attendant Grouchy, toutes les grandes affaires qui ont raté étaient basées sur la confiance!

Croire en les honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses...

 

Il suffit de mettre un gigot au four pour voir s'amener les emmerdeurs.

 

Dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres.

 

En admettant qu'on soit 5 sur l'affaire ça rapporterait net combien à chacun ?

20 ans de placard. Les bénéfices ça se divise, la réclusion ça s'additionne.

 

Un singe en hiver

 

Avoue que c'est quand même une drôle d'heure pour arriver, surtout de c'temps-là...

Ah, les voyageurs c'est fait pour voyager, le temps n'a rien à voir là-dedans.

 

Ah! Nous y voilà.

Ma bonne Suzanne tu viens de commettre ton premier faux pas.

Y'a des femmes qui révèlent à leur mari toute une vie d'infidélité, mais toi, tu viens de m'avouer quinze années de soupçons. C'est pire.

Note bien qu't'as p't-être raison.

Qui a bu boira. Ça faut reconnaître qu'on a le proverbe contre nous.

 

Écoute ma bonne Suzanne, tu es une épouse modèle.

Mais si, t'as que des qualités et physiquement, t'es restée comme je pouvais l'espérer.

C'est le bonheur rangé dans une armoire.

Et tu vois, même si c'était à refaire, je crois que je t'épouserai de nouveau.

Mais tu m'emmerdes. Tu m'emmerdes gentiment, affectueusement, avec amour, mais tu m'emmerdes.

 

Dis-toi bien que si quelque chose devait me manquer ce serait plus le vin, ce serait l'ivresse.

 

Je crains malheureusement qu'on ne s'attache pas à une femme avec des vertus culinaires.

Avec des vertus d'aucune sorte d'ailleurs.

 

Si je buvais moins, je serais un autre homme... J'y tiens pas...

 

Il n'y a pas de bonnes habitudes. L'habitude, c'est une façon de mourir sur place...

 

Si la connerie n'est pas remboursée par les assurances sociales vous finirez sur la paille...

 

Sous prétexte de nous empêcher de boire, elles ne pensent qu'à nous mettre en Bouteille.

 

Que ce soit la révolution ou la paëlla, dis-toi bien que rien de ce qui est espagnol n'est simple.

 

En Chine, quand les grands froids arrivent, dans toutes les rues des villes, on trouve des tas de petits singes égarés sans père ni mère.

On sait pas s'ils sont venus là par curiosité ou bien par peur de l'hiver, mais comme tous les gens là-bas croient que même les singes ont une âme, ils donnent tout ce qu'ils ont pour qu'on les ramène dans leur forêt, pour qu'ils trouvent leurs habitudes, leurs amis.

C'est pour ça qu'on trouve des trains pleins de petits singes qui remontent vers la jungle.

 

Un taxi pour Tobrouk

 

Il vaut mieux s'en aller la tête basse que les pieds devant.

 

Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

 

Moi, j'pense pas à reculons. Je laisse ça aux lopes et aux écrevisses.

 

A la guerre, on devrait toujours tuer les gens avant de les connaître.

 

Canicule

 

Une cicatrice bien placée n'a jamais défiguré un aventurier.

 

Les barbouzes

 

Un barbu, c'est un barbu. Trois barbus, c'est des barbouzes.

 

La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela, tout le monde la dirait.

 

La retraite faut la prendre jeune...

Faut surtout la prendre vivant. C'est pas dans les moyens de tout le monde.

 

Le guignolo

 

Vous savez quelle différence il y a entre un con et un voleur? Un voleur, de temps en temps, ça se repose.

 

Tout le charme de l'orient... Moitié loukoum, moitié ciguë... L'indolence et la cruauté...

En somme, le Coran alternatif.

 

Le corps de mon ennemi

 

Dans ce bric à brac de la mémoire, chaque fois qu'on essaye de se souvenir du jeune homme que l'on était, on se revoit avec la tête de l'homme d'aujourd'hui.

 

A votre âge et quand on porte votre nom, les gros mots ne peuvent être que des citations.

 

Qu'est ce qui me dit que vous n'allez pas me descendre après?

Tu préfères avant?

 

Vous n'allez pas répondre pourquoi à chacune des questions que je vous pose?

Pourquoi pas?

 

Si je te disais que la population a presque doublé.

Deux fois plus de cons... Ca paraît pas possible...

 

Elle cause plus... elle flingue !

 

Le portrait du policier type : une intelligence bien en-dessous de la moyenne mais avec des éclairs d'imbécilité.

 

Justice et injustice sont deux notions abstraites dont la Justice se fout éperdument. Elle l'a maintes fois prouvé.

 

Depuis l'épieu mérovingien jusqu'aux roquettes à tête fouineuse, y a pas une arme que tu connaisses pas!

 

Parle à mon colt, ma tête est malade.

 

L'incorrigible

 

A force de vouloir saisir l'insaisissable, ne risque-tu pas de perdre l'essentiel?

 

Ne serait-ce qu'à cause de ton vocabulaire, tu ne connaîtras jamais l'atroce volupté des grands chagrins d'amour.

Mais tout le monde n'a pas la stature d'un grand tragédien...

Contente toi du bonheur, la consolation des médiocres...

 

Tu vois l'amour à travers les mandolines et les vers de mirliton...

L'amour, le vrai, est shakespearien!

L'amour ne se susurre pas, il se hurle!

J'ai hurlé comme personne... ANTINEA!!!

 

Elle ne te siffle pas encore, ça viendra.

Elle a capturé un lion pour en faire une descente de lit!

 

La grande sauterelle

 

Ce que tu peux être con !

T'es même pas con, t'es bête.

Tu vas jamais au cinoche, tu lis pas, tu sais rien.

Si ça se trouve, t'as même pas de cerveau.

Quand on te regarde par en dessus, on doit voir tes dents.

 

Mélodie en sous-sol

 

Écoute-moi bien.

A partir de maintenant, travaille au chrono parce qu'une minute d'écart ça veut pas dire forcément 60 secondes.

Ça peut se transformer en années de placard.

Crois-moi, je connais la question.

 

Dans les situations tendues, quand tu parles fermement avec un calibre en pogne, personne ne conteste.

Y a des statistiques là-dessus.

 

Les vieux de la vieille

 

Y a pas à dire, dans la vie, il faut toujours se fier aux apparences.

Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canard, c’est un canard.

Et c'qui est vrai pour les canards est vrai aussi pour les p'tits merdeux.

 

Si vous allez aussi vite que je vous emmerde, pour une fois vous serez en avance sur l'horaire.

 

Quand on est vieux on sait quand on se baisse mais on ne sait pas quand on se relève...

 

C'est pas les yeux qui sont mauvais, c'est les bras qui sont trop courts...

 

Flic ou voyou

 

Ces trucs là on ne devrait jamais avoir à s'en servir.

D'autant qu'on peut obtenir les choses autrement, j'en suis sûr.

Tenez, en demandant : "Pardon messieurs, ôtez vos pantalons, s'il vous plaît".

J'ai dit : "ôtez vos frocs".

J'aimerais voir ce que vous portez en-dessous, on dit que la soie revient à la mode.

 

Il a fait les sommations, il a tiré la première balle en l'air.

La seconde, il a jamais eu le temps de la tirer.

Moi, c'est la première que je ne tire pas.

Je ne veux pas avoir mon nom sur une plaque de marbre dans le hall de la préfecture.

 

Lorsque vous ne détournez pas les automobilistes du droit chemin, à quoi jouez-vous?

Aux gendarmes et aux voleurs. Je joue une mi-temps dans chaque camp.

 

Jack l'éventreur s'appelait Murdock, Pierrot le fou, Gautrel.

On assassine tous sous de faux noms, pour ne pas gêner nos familles.

 

Les relations, c'est pas des gilets pare-balles.

 

Films divers

 

J'parle pas aux cons, ça les instruit...

 

Mourir, c'est rien. C'est l'après qui est pénible...

 

Un chagrin sans neige est un bonheur sans soleil...

 

Le drame avec la vie, c'est qu'on en sort pas vivant...

 

Conduire dans Paris c'est une question de vocabulaire...

 

J'ai déjà vu des faux-culs mais vous êtes une synthèse...

 

Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière...

 

Quand on est cintré comme toi, on porte un écriteau, on prévient...

 

Pendant douze ans on a fait chambre commune mais rêves à part...

 

Garder un secret consiste à ne le répéter qu'à une seule personne à la fois...

 

Y a des aristocrates et des parvenus, dans la connerie comme dans le reste...

 

Le meurtre, sans recours à la parole, s'exprime avec une merveilleuse éloquence...

 

Un gentleman c'est celui qui est capable de décrire Sophia Loren sans faire de geste...

 

J'ai été enfant de choeur et militant socialiste, c'est dire si j'ai entendu des conneries...

 

Pour coucher avec un flic, on ferme les yeux, on éteint la lumière et on pense à autre chose...

 

L'avarice est le pire défaut qui existe, si on compte ses sous, on compte aussi ses sentiments...

 

Il serait normal que les assassins signalent les crimes, après tout ils sont les premiers informés...

 

Le quatuor, c'est une bonne formation pour orchestre, mais, pour un braquage, ça fait un peu trop...

 

A mon âge on vit en veilleuse, on peut toujours marcher, manger, haïr, mais à condition de faire tout ça doucement...

 

Les français m'agacent prodigieusement mais, comme je ne connais aucune langue étrangère, je suis bien obligé de parler avec eux...

 

Je me suis marié parce que ça donnait droit à un costume pure laine et des chaussures en cuir : voilà où ça mène l'élégance... 

Al1.be © 2007